Rare victoire pour les gays au Kenya

L'Afrique n'est pas l'endroit le plus hospitalier de la planète pour être ouvertement gay. La persécution est assez banale et peut inclure des «examens médicaux». Dans une victoire pour la communauté LGBTQ, un tribunal kenyan a statué que les examens anaux forcés sont illégaux.

Gay Kenya

Les juges ont déclaré que "soumettre les pétitionnaires aux examens anaux violait les droits des pétitionnaires en vertu des articles 25, 27, 28 et 29 de la constitution" et "l'utilisation de preuves obtenues par des examens anaux des pétitionnaires dans des procédures pénales contre eux article 50 de la constitution. "

"La décision est un pas énorme non seulement dans le maintien de la dignité des homosexuels qui ont été soumis aux indignités des examens anaux, mais aussi à la primauté du droit au Kenya", a déclaré Eric Gitari, le directeur exécutif du National Gay and Lesbian Commission des droits de la personne (NGLHRC).

La NGLHRC a porté l'affaire devant les tribunaux. Deux hommes ont été arrêtés à 2015 parce qu'ils étaient soupçonnés d'avoir des relations homosexuelles, ce qui est illégal au Kenya. Les hommes ont été examinés de force par des agents de sécurité dans un hôpital de Mombasa. Ils ont également été contraints de passer un test de dépistage du VIH.

Le VIH en Afrique est une épidémie. 91% des enfants séropositifs du monde vivent en Afrique et 23.8 millions de personnes infectées par la maladie.

L'affaire était un appel comme la NGLHRC a perdu dans 2016 quand la Haute Cour de Mombasa a statué que de tels examens sont légaux. La Cour d'appel a infirmé cela.

Le <A HREF= "https://s3.amazonaws.com/PHR_other/statement-on-anal-examinations-in-cases-of-alleged-homosexuality.pdf"> groupe d'experts légistes indépendants </a> a trouvé ces examens. sont un hold-up d'il y a des années et n'ont aucune base médicale. Selon le rapport, "pour la validité des examens anaux effectués de force dans la détection des rapports sexuels anaux consensuels. En médecine, la validité de tout test dépend de sa sensibilité (capacité du test à identifier correctement les personnes présentant la maladie / condition en question) et spécificité (la capacité du test à identifier correctement les personnes ne présentant pas la maladie ou l’état d’intérêt). Aucune étude n’a démontré la sensibilité ou la spécificité des examens rectaux numériques pour détecter un rapport sexuel anal consensuel. "

La NGLHRC conteste également la loi kenyane qui stipule que les rapports sexuels homosexuels sont illégaux. La décision de la cour d'appel est attendue fin avril.


3 commentaires

  • la meilleure huile de cdb sur le marché

    Layeltkakesseks

  • pantalon amore

    bogdan

  • amore sexe

    renatoxx

Laissez un commentaire

en English
af Afrikaanssq Shqipam አማርኛar العربيةhy Հայերենaz Azərbaycan dilieu Euskarabe Беларуская моваbn বাংলাbs Bosanskibg Българскиca Catalàceb Cebuanony Chichewazh-cn 简体中文zh-tw 繁體中文co Corsuhr Hrvatskics Čeština‎da Dansknl Nederlandsen Englisheo Esperantoet Eestitl Filipinofi Suomifr Françaisfy Fryskgl Galegoka ქართულიde Deutschel Greekgu ગુજરાતીht Kreyol ayisyenha Harshen Hausaaubépine Ōlelo Hawaiʻiiw עִבְרִיתhi हिन्दीhmn Hmonghu Magyaris Íslenskaig Igboid Bahasa Indonesiaga Gaeligeit Italianoja 日本語jw Basa Jawakn ಕನ್ನಡkk Қазақ тіліkm ភាសាខ្មែរko 한국어ku كوردی‎ky Кыргызчаlo ພາສາລາວla Latinlv Latviešu valodalt Lietuvių kalbalb Lëtzebuergeschmk Македонски јазикmg Malagasyms Bahasa Melayuml മലയാളംmt Maltesemi Te Reo Māorimr मराठीmn Монголmy ဗမာစာne नेपालीno Norsk bokmålps پښتوfa فارسیpl Polskipt Portuguêspa ਪੰਜਾਬੀro Românăru Русскийsm Samoangd Gàidhligsr Српски језикst Sesothosn Shonasd سنڌيsi සිංහලsk Slovenčinasl Slovenščinaso Afsoomaalies Españolsu Basa Sundasw Kiswahilisv Svenskatg Тоҷикӣta தமிழ்te తెలుగుth ไทยtr Türkçeuk Українськаur اردوuz O‘zbekchavi Tiếng Việtcy Cymraegxh isiXhosayi יידישyo Yorùbázu Zulu
{